Kinésithérapie

Le champ d’action de la kinésithérapie est la réduction de la douleur provenant des pathologies musculo-articulaires communes et mineures amenant des douleurs aigues et de courte durée. Le kinésithérapeute travaille sur les muscles de mouvements, l’inflammation, la mobilité articulaire et la fibrose. Son action porte sur les causes locales et référées dans le but de réduire les douleurs et d’améliorer le système locomoteur.

Le kinésithérapeute utilise la mobilisation comme complément parfait au massage. Le but de la mobilisation est d’abord de mobiliser (faire bouger par étirement, relâchement) des muscles superficiels, mais surtout profonds n’ayant pu être atteints efficacement par les manœuvres de massage. La mobilisation est un mouvement passif, doux, lent, respectant le jeu physiologique de l’articulation.

On entend par jeu physiologique articulaire un mouvement fait en étirant les muscles antagonistes (contraire), mais en restant sous le seuil de la contraction réflexe. C’est pourquoi toute mobilisation doit se faire sur les articulations dont les muscles ont été au préalable réchauffés par un massage et que le client est en état de relaxation.

Également, la mobilisation aide à briser mécaniquement les fibres et les ankyloses présentes dans les structures articulaires. Tout en respectant le seuil de douleur de l’individu, les mobilisations permettent de redonner graduellement, mais efficacement la mobilité et la souplesse articulaire.

%d blogueurs aiment cette page :